Quelle informatique pour les Biotechnologies ?

, par Patrice HARDOUIN

Pour un meilleur choix des logiciels et des techniques d’accès à la connaissance diffusée sur internet.

Nous vous recommandons la lecture de cet article complémentaire : Évaluer le B2I en Biotechnologies

La RÉFÉRENCE pour le choix des logiciels éducatifs

Nul n’est besoin d’être un "expert" en informatique pour faire ce que l’on pourrait qualifier de "veille logicielle" (terme bien pompeux qui signifie rester à l’affût des nouveautés et sélectionner ce qu’il y a de meilleur pour l’enseignement).

Depuis quelques années déjà, existe un site qui vous facilite d’ailleurs grandement la tâche. J’ai nommé FRAMASOFT.org.

Vous trouverez à la fin de cet article une sélection de logiciels de première nécessité pour l’enseignant de Biotechnologies.

Quelques conseils pour utiliser des sites internet en classe

Dans le document d’accompagnement du programme de VSP en CAP (édité en 2003) il y a ces quelques éléments qu’il me semble très utile de corriger (p. 29).

Je vais donc reprendre ces conseils et les commenter :

  • Recherchez préalablement les sites :
    • Vérifiez la fiabilité de l’auteur.
    • Appréciez l’intérêt réel du site en fonction de la recherche prévue.

Très bonne initiative que de (re)préciser qu’il faut bien faire le tri et sélectionner des sites fiables.

Plus d’un collègue s’est en effet déjà fait avoir en diffusant des documents édités par des sites scientologiques ou anti-avortements et ceci, sans s’en rendre compte.

Je prendrais comme exemple le site Gèneéthique (dont je ne donne pas de lien ici, si vous voulez le voir vous n’avez qu’à faire une recherche, je ne tiens pas à lui augmenter son trafic et donc ses revenus publicitaires). Ce site pérennise la pensée du dénommé Jérôme Lejeune. N’y voyez là qu’une vitrine pseudo scientifique et sectaire de l’église. Il suffit de parcourir le net et, rapidement, on trouve des informations très intéressantes sur ce personnage et ses ambitions. Ce site (Gèneéthique) est d’ailleurs recommandé par de nombreux directeurs et enseignants du privé (alors, vous voulez toujours placer votre enfant dans le privé !!!). Je précise que cet exemple n’en est qu’un parmi tant d’autres, en règle générale, ces sites utilisent une indignation légitime pour vous attirer dans leurs filets extrémistes (les biais utilisés sont la mal-bouffe, la guerre, la pollution...). Alors recouper les infos et faites de recherches sur les éditeurs avant d’utiliser quelque site que ce soit !

Je vais me permettre une remarque, un peu hors sujet, sur l’application des règles de typographie (le problème est récurent et reste dommage dans les documents officiels) : lorsqu’on a une liste, les différents item de cette liste sont terminés par un point-virgule ( ;) et non par un point (.). A ce sujet, je ne peux que conseiller la lecture des règles de typographie de base pour la rédaction de rapports, de cours, d’articles....

  • Pour éviter de retrouver les élèves sur d’autres sites :
    • "Aspirez" tout ou partie d’un ou des sites choisis à l’aide d’un logiciel comme Memoweb (logiciel qui permet de récupérer le site sur un disque dur puis éventuellement sur un CD et de le consulter sans connexion internet). Vous pouvez récupérer une version de démonstration sur le site www.goto.fr.

C’est exactement le problème que je voulais soulever au début de ce chapitre : il n’est pas normal de conseiller aux collègues des logiciels payants (même si une version de démonstration bridée reste gratuitement téléchargeable sur le site de l’éditeur) alors qu’il existe des solutions 100% libres et qui fonctionnent très bien. Il y en a plein, mais je peux vous conseiller l’excellent WinHttrack qui a le mérite d’être simple d’utilisation et francisé.

CORRECTION

  • Pour éviter de retrouver les élèves sur d’autres sites :
    • "Aspirez" tout ou partie d’un ou des sites choisis à l’aide d’un logiciel comme WinHttrack (logiciel qui permet de récupérer le site sur un disque dur puis éventuellement sur un CD ou une clé USB et de le consulter sans connexion internet). Vous pouvez récupérer une version complètement utilisable et 100% libre et gratuite sur le site www.framasoft.org.

Il paraîtrait que certains auteurs de site n’apprécieraient pas de voir leur contenu "aspiré". On se demande alors pourquoi ils diffusent leurs infos sur internet si ce n’est pas pour être lus. Il ne s’agit absolument pas de pirater des contenus dans ce cas de figure mais bien de les utiliser avec les élèves. Il convient de signaler également que l’aspiration de sites est indispensable dans les situations de connexion internet aléatoire (notamment des communes reculées de métropole ou dans certains DOM/TOM/COM).

Il est impératif de signaler qu’il existe de bons serveurs d’accès à internet ou proxy (comme le SLIS = Serveur Linux pour l’Internet Scolaire). Ils permettent de sélectionner les sites visitables ou de clotûrer l’accès de sites non fréquentables (via une liste noire établie de manière communautaire entre les différents acteurs pédagogiques). Cette solution (le SLIS) présente l’intérêt d’être complètement libre (et gratuite) et supportée dans de nombreuses académie. Alors quand on vous dira au C.A. (Conseil d’Administration) qu’il faut impérativement voter l’achat d’un filtre internet à 3000 euros, vous saurez quoi répondre (ceci est une boutade envers un de mes ex-proviseur, mais mon avis n’a pas servi à grand chose, le filtre a quand même été acheté et sur des budgets pédagogiques bien entendu) ...

  • Pour éviter de retrouver les élèves sur d’autres sites :
    • "Aspirez" [...] ;
    • Mieux encore, si vous maîtrisez un éditeur de pages html, vous pouvez construire vous-même un site, ce qui permet d’avoir un contenu adapté au niveau des élèves.

Très bonne initiative que de conseiller cette possibilité. Sauf qu’il n’y a pas besoin de savoir maîtriser un éditeur de pages html pour cela. D’ailleurs qui a t-il de plus rebutant que ces trois mots : maîtriser, éditeur et html ?

Un wiki permet de créer des sites internet simplement avec les élèves (mais il faudra faire attention à la gestion du contenu et verrouiller les pages terminées pour éviter les modifications intempestives après coup... je précise que les contenus doivent être déclarés à la CNIL). Des wikis sont disponibles d’office dans les Learning management system comme Claroline ou Moodle.

Pour ma part, je vous conseille l’utilisation d’un site internet sous SPIP qui vous évitera d’avoir à vous pencher sur le code html ou de maîtriser un éditeur.

On trouve d’ailleurs tout plein d’informations sur SPIP sur Framasoft.org. Je peux vous conseiller la lecture d’un document que j’ai écris il y a quelque temps déjà mais qui est toujours d’actualité : La Nouvelle Pédagogie passera par SPIP ou ne passera pas !. Il est également possible d’installer des sites sous SPIP sur le SLIS (solution énoncée plus haut).

Sachez que de nombreux CMS (Gestionnaires de contenu pour le Web) sont également utilisables, il n’y a pas que SPIP dans la vie ni dans le monde des logiciels libres : les CMS libres.

  • Prévoyez la stratégie à mettre en place (en fonction du parc informatique disponible)
    • Travail individuel ou par groupe
    • Dans le cadre des heures de cours, en autonomie (au CDI), en PPCP...
  • Donnez des consignes précises de travail sur poste informatique, des pistes de recherche et de traitement des informations afin de canaliser et de réguler l’activité des élèves.

Concernant le dernier point, je conseille toujours de fournir à l’élève une fiche papier regroupant tout le travail à réaliser. Il y a également moyen d’utiliser un espace d’e-learning.

Les logiciels de première nécessité

Hormis WinHttrack qui a été cité ci-avant, voici une liste de logiciels que vous DEVEZ utiliser afin de satisfaire les exigences suivantes de l’enseignant de Biotechnologies :
- Neutralité commerciale : vous ne diffuserez pas de document utilisable qu’avec des logiciels payants auprès de vos élèves ;
- Neutralité éthique : la mentalité commerciale de diffusion des logiciels propriétaire est plus que tendancieuse. Le logiciel libre s’adapte particulièrement bien à la liberté du savoir que nous devons promouvoir ;
- Intérêt pédagogique : en plus de pouvoir donner une copie (CD ou site internet) de vos cours à vos élèves, vous pourrez également leur fournir les logiciels libres qui vont avec. De plus vous leur apprendrez à utiliser autre chose que les outils Microsoft (et les failles de fonctionnement qui vont avec ces outils Microsoft).

Concernant la liste suivante de logiciels à visée pédagogique, nous vous recommandons la lecture de cet article complémentaire : Évaluer le B2I en Biotechnologies

LA LISTE :
- La suite bureautique LibreOffice dont nous parlons régulièrement sur ce site : Bureautique ;
- le logiciel de traitement d’images The Gimp ;
- le logiciel de navigation internet Mozilla Firefox ("Biotechno pour les profs" aime Firefox) ;
- le logiciel de mails Mozilla Thunderbird (Recevoir les nouveautés du site sur son ordi.) ;
- le logiciel de dézippage/zippage multi-formats 7-zip ;
- et des centaines d’autres logiciels à visée éducative et pédagogique.

Les droits et les TICES

Si vous voulez toutes les informations et formulaires prêts à l’emploi pour vous assurer une protection juridique suffisante lors de l’utilisation des TICES avec vos élèves (droits de publication de photographies, de textes...), voici un document publié par l’Inspection Académique de la Manche :

droits et TICEs
informations et formulaires à utiliser avec les élèves/parents/chefs d’établissements...

Aller plus loin avec Linux

Récupérez le livre libre (et gratuit en téléchargement) sur Ubuntu (une des nombreuses distributions GNU-Linux) : http://ubuntu-manual.org/?lang=fr.

Voir en ligne : FRAMASOFT.org