Préparer le concours externe du PLP Biotechno SE

, par Patrice HARDOUIN

Le programme officiel du PLP externe section Biotechnologies, option Santé-Environnement se trouve sur le site du ministère.

"Biotechno pour les Profs" est là pour sauver les futurs collègues et les mener droit au succès

Suite au message suivant : Bonjour, pouvez vous m’aider à préparer le concours car je n’ai pas eu ma place en ESPE, je ne sais même pas comment faire pour le dossier. merci d’avance. il a fallu écrire un article à ce sujet.

Même si cet article ne sera certainement pas exhaustif il commencera par planter le décor et fera taire bien des préjugés.

Maintenant au travail...

Les rapports de Jury de concours

Le premier document à posséder, c’est le rapport de jury de concours. Vous pouvez les télécharger gratuitement sur le site du ministère.

Les référentiels et Programmes

Vous devez déjà connaître au moins le contenu approximatif des programmes de PSE en CAP et en Bac Pro qui sont les principales matières.

Mais vous devez savoir que l’enseignant de Biotechnologies Santé-Environnement peut enseigner dans bien d’autres disciplines. Et vous pouvez également vous procurer les autres programmes afin de choisir un thème pour votre dossier qui puisse s’intéresser à plusieurs programmes ou référentiels.

Les programmes et référentiels sont disponibles en téléchargement sur le site d’Éduscol.

Les épreuves écrites

Pour préparer les épreuves d’admissibilité au CAPLP Biotechnologies Santé Environnement certains bouquins sont quasiment incontournables.

En Alimentation et Nutrition :
- Biochimie des aliments - diététique du sujet bien portant, éditions Doin/CRDP Aquitaine. Disponible sur le site du Réseau CANOPÉ.
- Apports nutritionnels conseillés dont une présentation est disponible sur le site de l’ANSES. Cet ouvrage est vraiment incontournable et contient toutes les références qui seront exigées au concours (à l’épreuve d’admissibilité mais aussi à l’épreuve écrite de l’admission). Il reste néanmoins discutable au niveau de la rigueur scientifique : de récentes enquêtes scientifiques ont montré les liens étroits entre certains rédacteurs de cet ouvrage et les industries agro-alimentaire. Les ANC en sont à leur 3ème édition qu’il faudra compléter par les dernières publications dans le domaine publiées sur le site de l’ANSES. Il est possible de se faire une idée plus complète de l’actualité de la nutrition en France via le site d’enquête journalistique très fouillé la nutrition.fr, mais attention, cela peut aller parfois plus loin que ce qui est attendu par les membres des jury et correcteurs du concours. Pour éviter de vous lancer dans d’éventuelles polémiques vous pouvez vous restreindre aux documents des plans prévention santé : PNNS.

En Biochimie :
- le Biochimie Générale de WEIL (éditions DUNOD, anciennement édité chez Masson), ou un autre bouquin de ce type, suffira largement. Il peut être remplacé par l’"Atlas de Poche de Biochimie" (collection Médecine-Sciences chez Flammarion).

En Environnement, il n’y a pas vraiment de bouquin mais plutôt une liste de sites internet :
- INRS
- ADEME
- AIRPARIF
- CFES
- ...

Les épreuves orales d’admission

Elles ne sont d’ailleurs pas uniquement orales mais parfois composées d’une partie écrite suivie d’un TP.

En Physiologie :
- Prendre les bouquins élèves de Biologie/Physiologie en Première et Terminale ST2S, c’est exactement le programme du concours.

En Cuisine :
- Il faut connaître les techniques de base (roux/béchamel, préparation de flan, pâtes levées...) et simplifier ces connaissances avec des fiches d’aides concernant les proportions pour les préparations culinaires.
- Il faut également connaître les règles d’hygiène alimentaire de base
- Tout cela correspond au programme enseigné en CAP APR par exemple : pourquoi ne pas demander à participer à des TP de cuisine dans un établissement préparant ces diplômes.
- Il existe des bouquins, essentiellement aux éditions BPI (voir dans le forum pour plus d’infos là-dessus).

En Biochimie :
- Les TP de Biochimie ne sont pas bien compliqués, mais pour s’entraîner il faut peut-être bien essayer de faire un tour dans un lycée préparant des bacs STI en Biochimie.

En Microbiologie :
- idem que pour la remarque précédente. Il existe cependant des bouquins très faits dans les ouvrages de cours pour STT (voir sur le site du CNED où il doit y en avoir).

Le Dossier

Les candidats peuvent présenter un dossier comprenant une partie technique et une partie pédagogique.

Un exemple de dossier est mis en ligne sur le site (loin d’être parfait, ce dossier et sa soutenance ont obtenus la note de 11,75/20) : Le tri sélectif des déchets ménagers recyclables.

Pour faire son dossier il faut choisir des parties de plusieurs référentiels ou programmes de CAP, BEP ou Bac Pro (PSE...), effectuer un stage sur ce thème ("hygiène alimentaire en cuisine d’hôpital" par exemple) et faire un rapport technique sur cet apprentissage pratique.

Ensuite, pour la partie Pédagogique, il suffit de reprendre à son avantage des fiches de cours de PSE des différents éditeurs et les adapter au thème choisi pour le dossier. Il faut faire au moins deux niveaux différents comme, par exemple, un CAP en PSE et un Bac Pro en PSE ou un SEGPA et un BEP en PSE... (voir les différents référentiels ou programmes choisis).

Commentaires reçus depuis la rédaction de cet article

Le dossier reste la seule épreuve où le candidat est sur son terrain, c’est à dire qu’il a choisi le sujet, la façon de le traiter et la façon de le présenter. Le jury qui a lu le rapport n’a aucune idée au départ sur ce que sera la prestation ORALE. C’est la seule qui va mettre en évidence le rapport entre les savoirs, les savoirs être (prestation orale) et les savoir-faire (expérience professionnelle) indispensable à la réussite future face à des élèves de LP dont la priorité est le savoir-faire et le savoir être. On s’appuiera sur ces savoir-faire et savoir être pour essayer de leur redonner goût aux savoirs qu’ils ont tant redoutés au collège.

Le dossier est donc une épreuve très difficile car un investissement personnel de fond sur l’approche de son enseignement face aux réalités professionnelles pour des personnes qui n’ont pas ou peu d’expérience ce que les jurys savent parfaitement. Le but de l’entretien est de pousser le candidat à se dévoiler sur ses intentions pédagogiques (à partir de ses savoirs et de son expérience : Il est très facile de voir lorsque c’est superficiel).

Bien sûr les livres sont un support mais elle ne donne pas la stratégie d’enseignement qui nous est tous personnelle et c’est à partir de cette stratégie (une visite, un TP, un TD, une construction de maquette !!!!! L’imagination est reine tant qu’elle est RÉALISTE) que l’on construit son intervention orale. Les notes vont de 2 à 19 ce qui montrent bien que le jury s’offre une palette très large.

Sachez que toutes les notes sont discutées le soir même, environ deux heures pour harmoniser et faire part aux autres de nos impressions sur tel ou tel candidat. Les notes ne sont validées qu’après la fin des oraux. Dans l’exemple donné (tri des déchets) il apparaît évident que le choix pédagogique des sections (notamment la première) sur le sujet traité n’étaient pas judicieux. Le choix de la deuxième séquence était judicieux mais dès le titre on comprend que la systémique n’est pas utilisée sur la forme mais pas sur le fond car il est artificiel (déchet et accident du travail peu RÉALISTE).